9 Erreurs courantes avec les tomates

9 Erreurs courantes avec les tomates

Les tomates sont généralement faciles à cultiver, mais elles peuvent parfois vous donner un peu de fil à retordre. Si on ne fait pas attention, plusieurs choses peuvent mal tourner. Voici neuf des erreurs les plus courantes ainsi que des façons de les éviter.

 

1. Ne pas planifier à l'avance :

Pensez à combien de tomates vous voulez récolter et à comment vous allez les utiliser. Est-ce que vous planifiez faire des conserves ou de la salsa, ou bien allez-vous les manger en salade? Lors du choix de la variété, assurez-vous aussi de prendre en considération le climat de votre région ainsi que la période de croissance. Les catalogues de semences sont une excellente source de renseignements.

 

2. Mauvais choix de site :

Les tomates ont besoin d'un sol bien drainé et d'au moins huit heures d'ensoleillement par jour. Elles souffriront si l'un ou l'autre de ces besoins n'est pas satisfait. Pour réduire le risque de maladies, ne plantez pas vos tomates où des pommes de terre et des poivrons ont été cultivés au cours des deux années précédentes.

 

3. Surpeuplement :

Les tomates ont besoin de beaucoup de place, donc ne plantez pas plusieurs plants dans un petit espace. Fiez-vous aux paquets de semences, aux étiquettes, aux catalogues ou aux renseignements trouvés en ligne pour connaître les besoins des tomates en matière d'espacement.

 

4. Négliger le sol :

Incorporez une généreuse quantité de compost, de fumier décomposé et/ou de matière organique (ex. : paillis de feuilles) au sol avant de planter. Travaillez bien le sol à une profondeur d'au moins 8 à 10 pouces. (20-25 cm.). Si le sol est pauvre, ajoutez une petite quantité d'engrais tout usage.

 

5. Mauvaise fertilisation :

Les tomates sont des plantes modérément gourmandes, et une quantité excessive d'engrais favorisera une croissance luxuriante au détriment des fruits. Fertilisez les tomates lorsque les fruits ont atteint un diamètre d'environ 1 pouce (2,5 cm.), puis à nouveau lorsque la récolte commence. Utilisez un produit relativement faible en azote (le premier chiffre du ratio N-P-K).

 

6. Plantation précoce :

Les tomates aiment le temps chaud, donc évitez de transplanter les jeunes plants dans le jardin avant que le sol ne se soit réchauffé et que tout risque de gel n'ait été écarté. Recouvrez les plantes avec des cloches ou un autre type de protection en cas de gel imprévu.

 

7. Absence de paillis :

Les tomates adorent le paillis parce qu'il garde le sol humide et empêche les mauvaises herbes de croître. Par contre, attendez de cinq à six semaines après la transplantion avant d'appliquer du paillis. (Appliquez une légère couche en cas de problème de limaces.)

 

8. Mauvaises habitudes d'arrosage :

Faites attention de ne pas arroser fréquemment et en surface. Mouillez plutôt le sol à une profondeur de 6 à 8 pouces (15-20 cm.), puis laissez le sol sécher légèrement avant d'arroser à nouveau. Généralement, un bon mouillage tous les quatre à cinq jours est approprié dans le cas d'un sol sablonneux, et tous les sept à dix jours si le sol est lourd. Pour prévenir les maladies, arrosez tôt le matin. Arrosez à la base des plantes et gardez le feuillage aussi sec que possible.

 

9. Aucune surveillance :

Détectez rapidement les problèmes d'insectes ravageurs et de maladies avant qu'ils ne deviennent trop difficiles à contrôler. Désherbez lorsque les mauvaises herbes sont encore petites pour éviter qu'elles ne subtilisent l'humidité et les nutriments dont vos tomates ont besoin.