Some description

Plusieurs tâches peuvent être accomplies en automne pour permettre à votre jardin de commencer du bon pied au printemps : le paillage, l'élagage, la plantation de bulbes, le compostage et même l'amendement du sol ou l'ajustement du pH. Et pour vous, cela signifie moins de travail au début de la prochaine saison de jardinage.

L'identification des tâches à accomplir maintenant et de celles qui peuvent attendre à l'an prochain permet de bien s'organiser et de mieux réaliser nos objectifs.

  1. Taillez les vivaces et élaguez

C'est le moment de tailler les feuilles fanées et de faire un peu d'élagage d'entretien. L'élagage peut servir à corriger la façon dont une branche pousse ou à enlever les végétaux morts ou endommagés. Certaines plantes ont besoin d'être éclaircies afin de favoriser la production de fleurs et de fruits. Tout cela peut être fait l'automne.

  1. Vérifiez votre compost

Après avoir alimenté votre tas de compost tout l'été, allez voir ce qui en est. S'il y a de la matière décomposée d'un brun riche, épandez-la autour de vos plantes. Si ce n'est pas tout à fait prêt, assurez-vous de retourner votre compost et de le garder légèrement humide.

Quand les températures commencent à baisser, le processus prend plus de temps. Afin de l'accélérer, recouvrez votre tas de compost d'un film de plastique noir pour empêcher l'humidité de s'échapper et réfléchir la chaleur produite.

  1. Plantez vos bulbes à floraison printanière

Pour un spectacle des plus colorés au printemps prochain, plantez tout de suite vos bulbes à floraison printanière. Ceux-ci doivent être plantés avant que ne survienne le premier gel, et ils ont habituellement besoin d'une période de forçage à froid.

Si les écureuils posent un problème, installez un grillage au-dessus de la planche de culture pour les empêcher de déterrer vos futures fleurs.

  1. Protégez vos plantes du gel

Épandez de 1 à 2 pouces de paillis organique autour des zones racinaires de vos plantes. Le paillage des planches de culture peut également aider à protéger les bulbes plus tendres. Le paillis conserve l'humidité, prévient les mauvaises herbes, ajoute graduellement des nutriments au sol et enveloppe les zones racinaires.

Retirez le paillis au printemps lorsque les nouvelles pousses émergent pour leur permettre de recevoir plus facilement la lumière dont elles ont besoin.

  1. Amendez le sol

Labourez légèrement le sol et incorporez les feuilles mortes, les résidus de tonte et les plantes légumières fanées. Cet exercice aère le sol et permet aux microbes aérobies de mieux décomposer la matière organique. Faites un test de pH pour vérifier si un ajustement est requis. Les légumes préfèrent un pH se situant entre 5.8 et 6.5.

Pour un potager printanier, il est préférable d'ajouter de la chaux (pour augmenter le pH) ou du soufre (pour diminuer le pH) à l'automne afin de laisser suffisamment de temps au produit de s'incorporer et d'agir pleinement.

  1. Démarrez vos légumes d'hiver

Vous ne le saviez peut-être pas, mais plusieurs types de légumes peuvent être cultivés en automne et au début de l'hiver. Les légumes à feuilles ont meilleur goût lorsqu'on les démarre tard en saison et qu'on les récolte après quelques nuits froides.

Faites attention, ce ne sont pas tous les légumes qui tolèrent le gel! Protégez-les avec des minitunnels (chenilles) ou des murs d'eau. Le début de l'automne est également un bon moment pour planter des pommes de terre irlandaises.