Économie d’eau au jardin

Lecture de 3 minute(s) Catégories Conseils d'expert Légumes et fruits Fleurs

L’eau est sans contredit l’une de nos ressources les plus précieuses, et tout le monde sait qu’un jardin sans eau ne pourra se développer adéquatement.

Nous sommes souvent confrontés à des périodes de temps très chaud et sec, et il faut parfois composer avec des restrictions d’arrosage. Mais cela ne signifie pas qu’il faut dire adieu à nos beaux jardins. Il faut seulement changer un peu notre approche. Voici quelques idées.

Fleurs en santé

Commencez par améliorer votre sol

Terreau de qualité

L’ajout de matière organique au sol existant sera bénéfique, que votre sol soit sablonneux ou argileux. Incorporez du fumier composté, de la terre noire ou de la tourbe à votre jardin.

Les sols sablonneux sont très poreux et ont une faible capacité de rétention de l’eau. Ajoutez de la matière organique pour qu’ils retiennent l’eau plus longtemps. Les sols argileux, pour leur part, sont composés de particules fines et compactées et offrent une faible porosité. Lorsqu’ils sont secs, ils repoussent l’eau et prennent beaucoup de temps à l’absorber. Dans ce cas, l’ajout de matière organique ouvrira la structure du sol et permettra à l’eau de s’infiltrer plus rapidement.

Optez pour des plantes ornementales qui requièrent moins d’eau

plantes qui ne demandent pas beaucoup d'eau

Plusieurs arbustes, vivaces et annuelles ont des exigences moins élevées. Les étiquettes indiquent souvent les besoins en eau des plantes. Optez pour les plus coriaces! Voici quelques exemples :

Arbres : frêne vert, chêne à gros fruits, érable de l'Amour, cerisier, olivier de Bohême et érable négondo.

Le genévrier, le pin mugo, sylvestre et lodgepole, le mélèze de Sibérie et l'épinette du Colorado sont tous des arbres qui tolèrent la sécheresse.

Arbustes : cornouiller, seringa, lilas, sumac vinaigrier, physocarpe à feuilles d'obier, potentille, shépherdie argentée, saule de Wolf et caragana. Les vignes incluent le chèvrefeuille et la vigne vierge commune.

Vivaces : gaillarde, rudbeckie, échinacée, monarde, delphinium, épiaire laineuse, iris, lin, gypsophile, armoise, dianthus, sedum, achillée millefeuille, pensée, statice et yucca.

Annuelles : cosmos, souci, phlox de Drummond, lychnide coronaire, santoline, zinnia et statice annuel.

Fines herbes : le thym, le romarin, l'origan et la sauge préfèrent les conditions plus sèches.

Utilisez du paillis

Paillis dans le jardin

Vous abaisserez la température du sol, en plus de réduire votre consommation d’eau de 20 à 30 %. En prime, vous réduirez la quantité de mauvaises herbes de 60 à 80 %.

Les paillis de bois sont excellents et couramment utilisés dans les plates-bandes. Par contre, ils sont inutiles dans les potagers, puisque le paillis de bois durera pendant plusieurs années. Essayez plutôt des paillis biodégradables comme la paille déchiquetée, le paillis de pin finement déchiqueté ou le paillis de fibres de coco dans votre potager.

Si l’esthétique n’est pas un facteur, vous pouvez même utiliser une épaisse couche de papier journal ou des résidus de tonte.

Avec les paillis biodégradables, vous bénéficierez d’un avantage supplémentaire : en mélangeant simplement le sol et le paillis en automne, vous augmenterez la teneur en matière organique de votre jardin. Après quelques années, le sol de votre jardin sera de grande qualité.

Arrosez vos plantes lorsqu’elles en ont besoin

Vérifier l'humidité du sol

Pour savoir quand arroser les plantes mieux établies, plantez votre doigt dans la terre : celle-ci devrait être sèche jusqu’au niveau de la jointure ou plus, et seulement humide beaucoup plus en profondeur. C’est à ce moment qu’il faut arroser. Il vaut mieux arroser moins souvent, mais généreusement. Cela favorisera le développement de racines profondes qui amélioreront la résistance à la sécheresse.

Sachez aussi qu’il faut arroser tôt le matin ou en début de soirée. Il ne sert à rien d’arroser en plein soleil puisque l’eau est plus susceptible de s’évaporer. Pour les jeunes plantes et les plants repiqués, il faut garder le sol humide en tout temps jusqu’à l’établissement.

Arrosez à la base des plantes

Arroser la base des plantes

L’eau est principalement requise à la base de la plante. Les arroseurs conviennent aux grandes surfaces, comme les pelouses, mais sont inutiles dans le jardin. L’outil le plus efficace est probablement le boyau suintant. Celui-ci est posé directement sur le sol et placé de manière stratégique autour des plantes, imbibant le sol de gouttelettes à la base des plantes.

Il existe des systèmes d'arrosage automatisés que les propriétaires peuvent installer eux-même. Ces systèmes, d'une valeur variant entre 100-150 $, irriguent au goutte-à-goutte de manière automatique. Ils sont relativement simples d'installation et se connectent au robinet extérieur. Ils peuvent aussi être réglés par un minuteur pour un arrosage quotidien ou même hebdomadaire.

Un autre moyen efficace d’arroser consiste à utiliser un pistolet d’arrosage, en dirigeant l’eau vers la base de la plante, ou encore un arrosoir pour les plus petits espaces. De cette manière, l’eau est appliquée au bon endroit.

Réutilisez l'eau

Laver les légumes

Connectez un baril d’eau de pluie à une descente de gouttière ou recueillez l’eau qui irait normalement vers les égoûts. Tel que mentionné précédemment, l’eau est une ressource précieuse et il existe plusieurs façons de la réutiliser.

Par exemple, l’eau qui s’écoule de la pomme de douche avant qu’elle ne soit chaude. Ou l’eau utilisée pour laver les fruits et les légumes.

Ou encore l’eau ayant servi à faire cuire des légumes à la vapeur. Toute cette eau peut être refroidie et employée au jardin. Même l’eau du déshumidificateur ou de l’aquarium peut servir. Ayez toujours un seau à portée de la main!

L’eau est une ressource précieuse. Faites-en bon usage et profitez d’un jardin luxuriant et en santé.

Collectez l'eau de pluie

Profitez de cette ressource gratuite et durable.

Les jardins adorent l'eau de pluie parce qu'elle est exempte de sels nocifs, de métaux lourds et de produits chimiques. Son pH et sa teneur en nitrates sont parfaits pour garder les plantes et les sols en santé!

Barils de récupération d'eau de pluie

Baril de récupération d'eau

L'utilisation d'un baril de récupération est l'un des moyens les plus simples de collecter l'eau de pluie.

La plupart des barils offerts sur le marché viennent avec des instructions pour l’installation et sont équipés d’une sortie pour l’excès d’eau et d’un pare-insectes pour repousser les moustiques.

Réservoirs d’eaux pluviales

récupérateurs d'eau de pluie Rewatec

Des systèmes résidentiels plus sophistiqués sont également disponibles.

Par exemple, les récupérateurs d'eau de pluie Rewatec envoient l'eau de pluie du toit vers un réservoir sous-terrain d'une capacité pouvant aller jusqu'à 7 000 L.

Ces systèmes sont de plus en plus populaires, particulièrement lors de la construction de nouvelles maisons, puisqu'ils offrent la possibilité d'irriguer pelouses et jardins même lorsque des restrictions d'arrosage sont en vigueur en raison de la sécheresse.